Kaleidoscope

Fairfield Parlour/Kaleidoscope

Avez-vous déjà écouté une chanson avec l’impression étrange que quelque chose dans votre ventre se serrait ? Comme si ceux qui avaient composé et interprété le morceau touchaient quelque chose d’enfoui très profond en vous, sans que vous ne puissiez mettre vraiment le doigt dessus…  J’ai cité, dans « La légende de Lee-Roy Gordon » (mon dernier roman) l’extrait d’un titre de Fairfield Parlour, un groupe londonien actif de 1967 au début des années 70.

Feuilletez

âne

Sus à l’Âne mort!

Autant le dire, ces derniers mois j’ai été un âne mort.

Genre limite j’entendais les mouches voler autour de ma carcasse. La totalité de mon énergie a servi à lever mon pauvre corps de bon matin, à avaler un petit pain Pasquier devant un café et à affronter le métro pour accomplir mes tâches professionnelles avec la rigueur qu’elles demandent. Je suppose qu’il y a des moments comme ça, dans la life, où la créativité passe un peu à la trappe.

Feuilletez

Cahiers

La mystique du cahier neuf

J’adore les cahiers vierges. S’il est un type d’objet que j’achète compulsivement sans regarder à la dépense, c’est bien ça. J’en ai toujours une bonne vingtaine d’avance. Dès qu’un motif ou une texture de couverture m’interpelle, je ne peux pas m’empêcher de mettre le main au portefeuille…

Feuilletez

Couverture Lee-Roy Gordon

La légende de Lee-Roy Gordon (J-30)

Bonsoir bonsoir,

Dans un mois mon troisième roman, « La légende de Lee-Roy Gordon », sort en librairie. Et pour moi c’est un sacré évènement!

Je sais que je bassine plein de gens – sur Internet et en chair et en os – avec ça depuis un an, surtout pour me plaindre que c’est difficiiiiiiiiiiile à écrire, que je dois relire, « oh-la-la-que-c’est-fatigant-je-souffre ». Moultes excuses pour les jérémiades!

Feuilletez

Sacreubleu

Pourquoi tant de gros mots?

Holà,

Après un mois de quasi silence radio, me revoilà prête à conquérir la toile de mon éblouissant charisme bloggesque. Je vous entend d’ici bande de malveillants: « elle avait encore la flemme et préférait s’affaler dans son lit pour mater House of cards comme un lamantin échoué plutôt que de se remuer les nageoires et d’alimenter son blog ». Rien ne pourrait être plus faux!

Feuilletez

Lycée des 3 Vallées

En visite au Lycée des 3 Vallées (Thonon-les-Bains)

S’il y a une chose inattendue que j’ai découverte grâce à mes activités d’auteur jeunesse, c’est le plaisir que j’éprouve à me rendre dans des collèges ou des lycées pour échanger avec des élèves. Au début, je tremblais pourtant de me retrouver seule face à une horde d’ados aux crocs acérés… Moi qui était si timide à 15 ans!

Feuilletez

flamme

Pour 2015 je souhaite…

Le 6 janvier je postais une carte de vœux sur mon compte Facebook, en souhaitant à chacun de belles aventures, et de belles rencontres pour 2015… J’étais d’excellente humeur à cet instant-là, enthousiaste à l’idée de découvrir ce que la nouvelle année allait offrir à chacun d’entre-nous.

Le lendemain, 7 janvier, Charlie Hebdo a été attaqué, avec les conséquences tragiques que vous connaissez. Il n’y a pas de mot assez fort pour qualifier l’horreur de cet évènement et de ceux des deux jours qui ont suivi.

Feuilletez

Manuscrit

Corrections-land

Bonsoir bonsoir!

Un petit coucou histoire de venir chougner sur l’Internet, ce qui est, comme vous commencez à le comprendre, l’une de mes activités favorites. Je suis en train de retravailler mon manuscrit suite aux suggestions de mon éditrice. Dans quelques jours, je remets ma copie… allégée je pense, d’au moins 20% du texte.

Feuilletez

Birmingham

Post-partum!

Bonjour à tous,

Je me rends compte que cela fait déjà quasi un mois depuis mon dernier post, ce qui est un peu nul: on me fabrique le plus beau site de l’univers, et moi je ne suis même pas capable de l’alimenter. La vérité, c’est que ma vie n’a pas été bouleversante de créativitude ces derniers temps.

Feuilletez

Pusheen

« Tu n’as jamais eu envie d’écrire des romans pour les adultes ? »

Nous dînons, avec mon amie Ella, dans un restaurant Libanais près de la place de l’Opéra, à Paris. Nos rendez-vous sont toujours l’occasion de parler de nos projets et de notre vie… bref, de ce dont parlent les amies. Les plats viennent d’arriver lorsque mes activités littéraires sont évoquées.

-Tu n’as jamais eu envie d’écrire des romans pour les adultes ? demande-t-elle.

Feuilletez

No more posts.