Sioux

Ruses de Sioux #4 : écris vite, et ne te retourne pas !

Es-tu toujours en vacances, sur la plage, à prendre des photos de tes pieds ? Ou en train de chiller chez toi OKLM ?
Es-tu rentré au boulot et grommèles-tu devant ton ordinateur (ou tout autre artefact qui te sert d’outil de travail) ?

Moi, je suis de retour. Pas pour te jouer un mauvais tour (les personnes cultivées reconnaîtront la subtile référence) mais pour partager avec toi les tombereaux de sagesse que j’ai accumulés pendant l’été. Je suis désormais une nouvelle femme. Pas seulement parce que j’ai décidé de manger moins de sucre après avoir flippé sa race devant un reportage Arte. Ni parce que j’ai fait l’acquisition d’un compost de cuisine. Non, non.

J’ai redécouvert… Tadah… les vertus de la vitesse en écriture. Et à l’heure où je te parle, je suis actuellement lancée à toute vitesse sur la grande autoroute A10 de la création débridée. Tu me trouveras pas loin du péage de Saint-Arnoult. Youhou ! Roulez jeunesse !

Feuilletez

Crédits : Ali Inay

Marielle s’emmêle #3 : Tu brunches ou tu lunches ?

Aujourd’hui c’est dimanche.
Je pars retrouver les filles dans le centre de Bordeaux.

Je ne les ai pas vues depuis l’anniversaire de Maeva la semaine dernière, et j’ai TROP de choses à leur raconter ! Déjà, il faut que Léonie m’explique pourquoi le frère de Maeva s’est soudain mis a « aimer » tout ses posts sur Facebook… En parlant de ça, il faut aussi que je lui demande d’enlever cette vidéo où je braille sur du Céline Dion avec un pilon a Mojito en guise de micro. Et enfin, il faut d’urgence qu’on aborde la question du port des Stan Smith en 2017.

Feuilletez

En quête d'Elena

En quête d’Elena, thriller familial !

Je ne suis pas la seule de ma famille que la plume démange. Certains ont pu, d’ores et déjà, admirer ici la prose lolilol de ma sœur Marielle. Bien avant elle, mon arrière-grand-mère a rédigé ses mémoires de jeunesse dans les Alpes, nous offrant ainsi un témoignage précieux sur sa vie en haute montagne, à une époque où les gosses grandissaient sans Internet, sans télé, et sans Nutella (elle mentionne néanmoins une boîte de Phoscao dans la cuisine, équivalent du Nesquick qui lui a valu d’être considérée comme « trop gâtée » par la voisine #lestempsontbienchangé). C’est avec moult joie, que je vous présente la nouvelle gloire familiale : En quête d’Elena, un roman signé par… Tadahhh…. ma maman, et publié par Iggybook.

Feuilletez

cuisine ton histoire

Comment on fait pour cuisiner une histoire ?

À l’occasion du salon Saint-Maur en Poche samedi dernier, j’ai eu le plaisir d’animer un atelier à destination d’un groupe d’enfants de 7 à 9 ans, en partenariat avec le Labo des histoires. L’objectif ? Leur apprendre à « cuisiner une histoire » de leur propre cru. Pour cela, j’ai bricolé un petit support ludique qui leur a servi de base pour canaliser leur imagination (ô combien débordante).

Feuilletez

Anna Z42

Flash info ! Anna Z42 s’est posée sur Terre !

Oyez, oyez !  La petite Anna Z42, 8 ans, débarque en voiture-bulle dans toutes les bonnes librairies de France et de Navarre, accompagnée de sa meilleure copine Margaux-Grenouille. Et je sais pas pour vous, mais moi je trouve que c’est une sacrée bonne nouvelle. Sans mentir, cela fait plusieurs semaines que je compte les jours (ce qui était plutôt déprimant à J-43, je vous l’avoue).

Feuilletez

Runneuse 2

Marielle s’emmêle #2 : Dimanche morning, c’est footing

Dans ce nouvel épisode, Marielle lève le voile sur ses premières expériences de running (je sais, on dit « course à pied » #plaidecoupable). Vous découvrirez que mettre une basket devant l’autre en cadence, c’est carrément du gâteau… Ou pas !

Ne fuis pas, Ô toi lecteur, qui peut-être préfère parcourir les lignes d’un bon roman plutôt que de courir les chemins de terre ! Ceci n’est pas une apologie du sport, de la course à pied ou de la sudation en général. Je suis comme beaucoup d’entre vous : courir, ça m’ennuie et ça me fait mal. Pourtant j’ai réussi à en éprouver, allez savoir comment, un certain plaisir. Vous savez, la satisfaction du devoir accompli. Ce même sentiment que l’on ressent quand on a récuré sa cuisine de fond en comble, ou que l’on a réussi à remplir sa feuille d’impôt dans les temps. On en est si fier qu’on le mettrait bien en statut sur Facebook ! 

Feuilletez

Cinq défauts de style des jeunes auteurs

Jeune auteur

Lors de rencontres en classes ou clubs de lecture, il m’est arrivé que de jeunes écrivains en herbe me demandent des conseils pour améliorer leurs textes. Il n’est pas toujours évident pour moi de répondre. D’une part, parce que je me méfie beaucoup des recettes toutes faites à base de « faites ça »/ »ne faites surtout pas ça », comme on en trouve tout plein partout dedans l’Internet. Selon moi, nombre d’entre elles ne sont pas applicables à tout le monde, à tous les types de littérature et à tous les cas. D’autre part, je me considère moi-même en perpétuel apprentissage… Suis-je légitime pour donner des leçons ? Pour autant, puisque l’on me pose la question, je prends le temps d’y répondre. Après 10 ans de carrière dans l’écriture (romans, journalisme, ouvrages techniques etc.), je commence tout de même à avoir un point de vue sur la question.

Feuilletez

Party

Marielle s’emmêle #1 : Hier, c’était ma crémaillère !

C’est un grand jour aujourd’hui, car ce blog accueille une nouvelle contributrice. J’ai nommé, l’éblouissante Marielle. Au travers ses chroniques, elle conte les péripéties de son alter-ego mi-peste, mi-attachante.

Mais Marielle d’abord, c’est qui ? Eh bien c’est une bordelaise (Canéjanaise, plus exactement), ostéopathe, qui affectionne la couleur violet, le disco, les pâtisseries à base de noix. Et puis, elle conduit très bien. Népotisme oblige (#penelopestyle) c’est ma sœur  ! Mais rassurez-vous, elle ne reçoit aucun denier public pour ses contributions, ni même aucun denier tout court ! Comme j’aime bien sa plume et son humour, je lui ai proposé de l’exploiter  partager ses chroniques !

Feuilletez

cleaning

Ménage de pré-printemps

Je me souviens avec un gros LOL interne d’une conversation téléphonique, tenue en 2014, entre Tony et moi. Tony, c’est l’une des deux formidables personnes qui ont développé ce beau site. Fort peu au fait des insondables mystères du monde magique de l’Internet, j’étais bien en peine de fournir des réponses aux questions les plus basiques qu’il me posait concernant mes attentes.

Feuilletez

No more posts.