Crédits : Ali Inay

Marielle s’emmêle #3 : Tu brunches ou tu lunches ?

Aujourd’hui c’est dimanche.
Je pars retrouver les filles dans le centre de Bordeaux.

Je ne les ai pas vues depuis l’anniversaire de Maeva la semaine dernière, et j’ai TROP de choses à leur raconter ! Déjà, il faut que Léonie m’explique pourquoi le frère de Maeva s’est soudain mis a « aimer » tout ses posts sur Facebook… En parlant de ça, il faut aussi que je lui demande d’enlever cette vidéo où je braille sur du Céline Dion avec un pilon a Mojito en guise de micro. Et enfin, il faut d’urgence qu’on aborde la question du port des Stan Smith en 2017.

C’est en courant, avec mon chèche enroulé sur la tête pour me protéger de la pluie, pantalon remonté jusqu’aux genoux que je déboule dans le bar : la classe à Dallas ! Je suis la dernière arrivée, elles sont déjà toutes attablées et le serveur semble prendre leur commande.

« Qu’est ce que vous sers Madame? » (Madame ??!!)…
« Hum… »

Ouh la la, précipitation ! D’habitude, je suis plutôt du style à parcourir la carte en long en large et en travers, mais le temps me manque. On va la jouer simple, efficace et de bon goût !

« Hum, un Mojito s’il vous plaît »
« Désolé, nous ne servons pas d’alcool fort avant midi. »

Avant midi ??? Punaise de purée de petit pois, c’est vrai ! Il est onze heures. La nouvelle lubie des copines (et apparemment de la terre entière) c’est LE BRUNCH !

« Ah oui… ben un café alors. Un café long (trèèèèèès long) »

Insta a tué l’apéro

Je ne sais pas ce que les gens ont avec le brunch.

Avant, pour nos rendez-vous dominicaux avec les copains on prenait un verre. On s’organisait un apéro ou même un petit resto, mais rien qui ne nécessite – jamais au grand jamais – de se lever et sortir de sa tanière avant midi ! Et voilà que maintenant tout le monde s’y colle. Le brunch n’est même plus la chasse gardée des salons de thé : les brasseries, les bars à vins et même les pubs s’y mettent !

Si vous voulez mon humble avis, tout ça, c’est encore la faute à Instagram et Pinterest ou toutes ces applications qui nous font croire qu’on a tous des talents de photographe. C’est sûr qu’une photo de brunch ça envoie. Une jolie salade de fruits, de beaux pancakes au sirop d’érable dégoulinant, du muesli croustillant et un jus de fruit pressé ça fait tout de suite plus coloré et « healthy » que la photo d’une pinte de bière avec son bol de cacahuète. C’est sûr : Insta a tué l’apéro !

Pourtant c'est ravissant !

Pourtant c’est ravissant !

Glycémie meurtrière

Vous comprenez mieux, maintenant, comment je me suis retrouvée en ce dimanche matin, levée, habillée (pas maquillée, hein, faut pas pousser), à traverser Bordeaux le ventre vide pour aller retrouver les filles… Autant vous dire que je ne suis pas d’humeur hyper cordiale. Il me manque quelques heures de sommeil, pas mal de caféine et mon ventre gargouille terriblement. Vous l’aviez tous saisi, le principe du brunch, c’est de concentrer en un repas, ton petit déj’ et ton déjeuner (breakfast + lunch). Du coup si vous suivez toujours, il n’est pas question de s’enfiler un bol de céréales ou une tranche de brioche tartinée de Nutella avant d’y aller. Vous je sais pas, mais moi avant d’avoir pris mon petit déjeuner j’ai un capital utilité et sympathie proche du nul.

Moi et mon café, rien ne peut nous séparer (si si, je vous jure, c'est moi sur la photo !)

Moi et mon café, rien ne peut nous séparer (si si, je vous jure, c’est moi sur la photo !)

Quitte à regrouper deux repas, Mr Brunch aurait été mieux avisé de regrouper le goûter et le dîner. Trop cool le goûner ! Avec une méga gaufre au sucre sur les coups de 17h, ou un saladier de céréales si énorme que vous n’avez plus faim pour le dîner… (Bon, il se trouve qu’en général, j’ai quand même faim pour le dîner).

Maintenant que je viens de passer pour une alcoolique notoire auprès du serveur je dois choisir mon brunch : Européen, Fermier ou De la mer ? Le principe de regrouper deux repas a bien été saisi : y a de quoi manger pour quatre dans ces menus ! On est bien loin du brunch anglais et de ses petits œufs au bacon : croissants et chocolatines en entrée, tarte salée et œufs brouillés en plat et muffin au chocolat en dessert. Le tout bien sûr arrosé de jus d’orange et de chocolat chaud à volonté. Je viens d’exploser ma glycémie rien qu’à la lecture du menu.

Je n’ai pas souvenir d’avoir ingurgité autant de calories un dimanche midi depuis les poulets du dimanche-patates sautés à l’huile de mamie…

Ils traient les vaches ?

Mais bon, depuis le temps que les copines en parlaient il fallait bien que je finisse par y passer. D’autant que, comme le dit Caro « tu verras c’est hyper bon ! il est dans tout les classements des meilleurs brunchs de Bordeaux et en plus tout est fait maison ». Voilà encore autre chose ! C’est bien le truc des bloggeur(se)s ça, faire des classements de tout et de rien. Des dix meilleurs brunchs, dix meilleurs lieux pour manger un burger ou une choucroute après minuit, des plus belles toilettes de restaurant (véridique)…

J’aimerai bien savoir d’où ils sortent tous pour prétendre pouvoir établir un classement digne de confiance. IIs ont des diplômes ? Des références ? On connaît leurs parents ? De mémoire dans un de ses articles du mois dernier MiniBloggy expliquait que boulotter une gousse d’ail avant chaque repas coupait la faim ! Je ne sais pas si la technique fonctionne pour perdre du poids mais pour louper un rencard très certainement…

Ensuite, concernant le « fait maison ». Primo, il faudra m’expliquer en quoi c’est un gage de qualité ! Je vous assure que je fais souvent des choses « maison » et l’expérience n’est pas toujours heureuse. Deuxio, « fait maison » c’est quoi au juste ? Ils font leur pain ? Leur beurre ? Ils ont des poules au fond du jardin ? Ils traient leurs vaches ? Parce que si c’est juste l’assemblage des aliments qui est fait maison je trouve l’appellation un peu survendue.

poules

Ces nobles animaux se cachent derrières les cuisines

Pyjama party

Ok, j’admets. Je suis un peu de mauvaise foi parce qu’en vrai, le principe du brunch, j’adhère assez. Traîner en mangeant toute la matinée des choses grasses et sucrés je n’ai rien à y redire.

Il n’empêche : j’aime bien quand c’est chez moi que ça se passe, et que je peux errer en pyjama toute la matinée devant des Disney, une série ou un téléfilm allemand et que je n’ai pas besoin de me faire un brushing avant de prendre un café.

Un dimanche matin de rêve : moi devant Tellement Vrai

Un dimanche matin de rêve : moi devant Tellement Vrai

Clément, qui tente de me traîner « au meilleur brunch de Bordeaux » (j’attends ses sources !) où en plus, « c’est fait maison », n’a pas été très sensible à mes arguments. Selon lui, je n’ai qu’à avaler un café en partant. Promis, une fois devant les muffins je ne regretterai pas d’avoir le ventre vide. Et si vraiment j’y tiens, on pourra y aller en pyjama.

Il a tellement mis son cœur à me convaincre que j’ai difficilement pu refuser l’invitation. Par contre j’ai bien pris note : on ira en pyjama !

L’auteure

Marielle d’abord, c’est qui ? Eh bien c’est une bordelaise (Canéjanaise, plus exactement), ostéopathe, qui affectionne la couleur violet, le disco, les pâtisseries à base de noix. Et puis, elle conduit très bien. Népotisme oblige (#penelopestyle) c’est ma sœur  ! Mais rassurez-vous, elle ne reçoit aucun denier public pour ses contributions, ni même aucun denier tout court ! Comme j’aime bien sa plume et son humour, je lui ai proposé de l’exploiter  partager ses chroniques !

Au travers ses billets, elle conte les péripéties de son alter-ego mi-peste, mi-attachante. Pour lire les premiers épisodes, c’est par ici et ici !

Marielle

Photo de une par Ali Inay

Une rponse Marielle s’emmêle #3 : Tu brunches ou tu lunches ?

  1. Jeanne

    Merci pour la description malicieuse du phénomène brunch: une trouvaille pour dé-ringardiser le restau du dimanche midi (celui avec le poulet-pommes sautées justement). C’est sûr que ça fait mieux sur sa page Facebook! Je suis assez d’accord avec Marielle mais si je ne jetterais pas le bébé avec l’eau du bain: un brunch cosy autour d’un thé ou d’un café dignes de ce nom, le tout en bonne compagnie, je ne dis pas non…

Leave a reply

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.