Pug

Cruel instant de lucidité

Un matin à six heures, j’ai été réveillée par une révélation. La lumière, je te jure.

Une voix céleste m’a dit : « Tu vois ce chapitre, que ça fait trois semaines que tu travailles dessus en essayant de faire en sorte qu’il tienne debout ? Oui, oui, ce fameux  chapitre que tu as relu et réécrit 100 fois sans jamais en être satisfaite… Et bien figure toi que j’ai LA solution à ton problème ! Je SAIS ce qu’il faut faire pour qu’il arrête de faire tâche dans ton histoire. »

Moi : « Quelle bonne nouvelle, Ô voix céleste ! Je t’en prie, partage donc avec moi ton secret et tire-moi ainsi de la tourmente ! »

Feuilletez

Photo by Jakob Owens on Unsplash

Les clichés sont-ils tes ennemis ?

Une maison perdue dans les bois, baignée par la lueur blême de la pleine lune. Un groupe de jeunes terrifiés. Ils sont venus là pour passer un week-end tranquille entre amis, boire de la vodka et jouer à action ou vérité… et voilà qu’un tueur masqué, armé d’un pic à glace, les assassine un à un ! C’est vraiment pas de bol. En plus, ça fait une demi-heure qu’ils n’ont pas de nouvelles de leur pote Kevin, qui est parti aux toilettes.

Brianna : « Oh mon Dieu, qu’a-t-il bien pu arriver à Kevin ? » (spoil : il est empalé sur la clôture en fer forgé)
Ashley : « Nous devons nous lancer à sa recherche ! »
Brandon : « Absolument. Séparons-nous, nous aurons plus de chance de le retrouver ! »
Carter : « Ah oui, c’est carrément une bonne idée. Faisons deux groupes de deux ! Ou non, encore mieux ! Quatre groupes de un ! »

Feuilletez

Sioux

Ruses de Sioux #4 : écris vite, et ne te retourne pas !

Es-tu toujours en vacances, sur la plage, à prendre des photos de tes pieds ? Ou en train de chiller chez toi OKLM ?
Es-tu rentré au boulot et grommèles-tu devant ton ordinateur (ou tout autre artefact qui te sert d’outil de travail) ?

Moi, je suis de retour. Pas pour te jouer un mauvais tour (les personnes cultivées reconnaîtront la subtile référence) mais pour partager avec toi les tombereaux de sagesse que j’ai accumulés pendant l’été. Je suis désormais une nouvelle femme. Pas seulement parce que j’ai décidé de manger moins de sucre après avoir flippé sa race devant un reportage Arte. Ni parce que j’ai fait l’acquisition d’un compost de cuisine. Non, non.

J’ai redécouvert… Tadah… les vertus de la vitesse en écriture. Et à l’heure où je te parle, je suis actuellement lancée à toute vitesse sur la grande autoroute A10 de la création débridée. Tu me trouveras pas loin du péage de Saint-Arnoult. Youhou ! Roulez jeunesse !

Feuilletez

cuisine ton histoire

Comment on fait pour cuisiner une histoire ?

À l’occasion du salon Saint-Maur en Poche samedi dernier, j’ai eu le plaisir d’animer un atelier à destination d’un groupe d’enfants de 7 à 9 ans, en partenariat avec le Labo des histoires. L’objectif ? Leur apprendre à « cuisiner une histoire » de leur propre cru. Pour cela, j’ai bricolé un petit support ludique qui leur a servi de base pour canaliser leur imagination (ô combien débordante).

Feuilletez

Cinq défauts de style des jeunes auteurs

Jeune auteur

Lors de rencontres en classes ou clubs de lecture, il m’est arrivé que de jeunes écrivains en herbe me demandent des conseils pour améliorer leurs textes. Il n’est pas toujours évident pour moi de répondre. D’une part, parce que je me méfie beaucoup des recettes toutes faites à base de « faites ça »/ »ne faites surtout pas ça », comme on en trouve tout plein partout dedans l’Internet. Selon moi, nombre d’entre elles ne sont pas applicables à tout le monde, à tous les types de littérature et à tous les cas. D’autre part, je me considère moi-même en perpétuel apprentissage… Suis-je légitime pour donner des leçons ? Pour autant, puisque l’on me pose la question, je prends le temps d’y répondre. Après 10 ans de carrière dans l’écriture (romans, journalisme, ouvrages techniques etc.), je commence tout de même à avoir un point de vue sur la question.

Feuilletez

cleaning

Ménage de pré-printemps

Je me souviens avec un gros LOL interne d’une conversation téléphonique, tenue en 2014, entre Tony et moi. Tony, c’est l’une des deux formidables personnes qui ont développé ce beau site. Fort peu au fait des insondables mystères du monde magique de l’Internet, j’étais bien en peine de fournir des réponses aux questions les plus basiques qu’il me posait concernant mes attentes.

Feuilletez

Bouquins

Des livres ! Des livres !

Je SAIS que j’ai encore trouvé le moyen de laisser passer 12 milliards d’années entre deux posts et que c’est mal. Mais ce n’est pas de ma faute, c’est celle de Laure qui m’a fait découvrir une nouvelle série, The Mindy Project , ma série préférée du moment. Cela grâce à son héroïne à la fois hilarante, impertinente, spontanée, déterminée, ambitieuse, superbe… et tout une galerie de personnages déjantés. Franchement, allez jeter un coup d’œil, ça vaut le coup. #love, #serouleparterredadmiration.

Feuilletez

Sioux

Ruses de Sioux #2 : le temps de l’écriture

Hier, j’ai terminé la lecture de « L’art de la Guerre » de Sun Tzu. Ce livre écrit par un général chinois du VIème siècle est toujours très apprécié par nombre de dirigeants dans la mesure où la plupart de ses conseils peuvent être transposés à la vie contemporaine. Par exemple dans le contexte de l’entreprise : comment surprendre ses ennemis (= les concurrents), comment conquérir leur territoire ( = parts de marché), comment guider ses soldats (= manager ses salariés).

Feuilletez

Sioux

Ruses de Sioux #1 : la technique des 7 minutes

J’inaugure aujourd’hui le premier post d’une nouvelle rubrique que j’intitule « Ruses de Sioux » , dans lesquels je partagerai toutes mes techniques secrètes d’écritures.

Comme vous le savez probablement si vous avez lu certains de mes précédents posts, je suis la reine de la page blanche, la championne toutes catégories en matière de « l’inspiration ne vient pas aujourd’hui, si je triais mes papiers/lavais la voiture/allais me promener en forêt/finissais le paquet de biscuits à la place ».

Feuilletez

No more posts.