La chasse aux mots

En ce moment, je suis fort occupée à l’écriture d’un roman dont l’intrigue se déroule dans la noble capitale de notre pays – Paris, quoi. La ville y occupe même un rôle central, ce qui me permettra peut-être un jour de placer cette phrase tout à fait répugnante : « Ne vous y trompez pas, très cher, Paris EST le personnage principal de ce récit, oh oh oh. » (Never.)

Feuilletez

Les clichés sont-ils tes ennemis ?

Une maison perdue dans les bois, baignée par la lueur blême de la pleine lune. Un groupe de jeunes terrifiés. Ils sont venus là pour passer un week-end tranquille entre amis, boire de la vodka et jouer à action ou vérité… et voilà qu’un tueur masqué, armé d’un pic à glace, les assassine un à un ! C’est vraiment pas de bol. En plus, ça fait une demi-heure qu’ils n’ont pas de nouvelles de leur pote Kevin, qui est parti aux toilettes.

Brianna : « Oh mon Dieu, qu’a-t-il bien pu arriver à Kevin ? » (spoil : il est empalé sur la clôture en fer forgé)
Ashley : « Nous devons nous lancer à sa recherche ! »
Brandon : « Absolument. Séparons-nous, nous aurons plus de chance de le retrouver ! »
Carter : « Ah oui, c’est carrément une bonne idée. Faisons deux groupes de deux ! Ou non, encore mieux ! Quatre groupes de un ! »

Feuilletez

Sioux

Ruses de Sioux #2 : le temps de l’écriture

Hier, j’ai terminé la lecture de « L’art de la Guerre » de Sun Tzu. Ce livre écrit par un général chinois du VIème siècle est toujours très apprécié par nombre de dirigeants dans la mesure où la plupart de ses conseils peuvent être transposés à la vie contemporaine. Par exemple dans le contexte de l’entreprise : comment surprendre ses ennemis (= les concurrents), comment conquérir leur territoire ( = parts de marché), comment guider ses soldats (= manager ses salariés).

Feuilletez

Sioux

Ruses de Sioux #1 : la technique des 7 minutes

J’inaugure aujourd’hui le premier post d’une nouvelle rubrique que j’intitule « Ruses de Sioux » , dans lesquels je partagerai toutes mes techniques secrètes d’écritures.

Comme vous le savez probablement si vous avez lu certains de mes précédents posts, je suis la reine de la page blanche, la championne toutes catégories en matière de « l’inspiration ne vient pas aujourd’hui, si je triais mes papiers/lavais la voiture/allais me promener en forêt/finissais le paquet de biscuits à la place ».

Feuilletez

No more posts.