Chambre

Une chambre à soi ?

J’ai écrit le premier tome de Lola Frizmuth dans un studio de 23m2 tout à fait encombré que je partageais avec mon cher et tendre.
J’ai écrit le second tome par terre, au dernier étage de notre petite maisonnette (très) biscornue, recroquevillée dans un petit coin entre le radiateur et le canapé-lit.
J’ai écrit La légende de Lee-Roy Gordon – et tous ceux qui ont suivi – sur un vieux canapé Ikea tout raide, dans une pièce qui faisait à la fois salon et cuisine. J’en ai retiré quelques maux de dos mémorables.

Feuilletez

Ruses de Sioux #5 : Si tu ne sais pas, demande à tes personnages

Dans le top 3 de ma shitlist des conseils d’écriture que je ne suivrai JAMAIS à part si on me menace avec un gourdin planté de clous, il y a… tadah… la rédaction des fameuses « fiches de personnages ». Quiconque  s’est un peu rencardé sur les conseils d’écriture en a forcément entendu parler. Sinon, tu peux taper « fiche personnage » dans Google et consulter l’une des 64 372 entrées.

L’idée est simple : il s’agit de prendre une petite feuille et d’y décrire le physique, le quotidien et les goûts de chacun des protagonistes de son roman, afin de bien les avoir en tête. Par exemple : « Bidulechouette a les yeux bleus, bleus les yeux Bidulechouette a » et/ou « il raffole des Chocapics »et/ou « il est dresseur de marsouins à poils longs » et/ou « la découverte de son frère jumeau maléfique, quand il avait 9 ans et demi, a laissé dans son âme une plaie béante que le temps ne parvient pas à cicatriser, et qui, les soirs d’orage, embrume son regard d’un voile de désespoir ».

Feuilletez

No more posts.